Divers

Créer une campagne emailing

emailing

Si vous souhaitez dés à présent créer une campagne emailing efficace et peu onéreuse alors, vous êtes au bon endroit. En marketing digital, l’emailing est une méthode approuvée et très efficace lorsque celle-ci s’accompagne d’emails ciblés…Tout d’abord, il convient de noter que l’email remarketing s’accompagne d’emails qualifiés et ‘sûrs’ et que cela demande une petite préparation. Une organisation préalable est impérative ainsi que la notion de droit et de consentement, selon les articles de lois, pour faire de votre campagne emailing un succès sans précédent en seulement quelques minutes.

Nous vous présentons donc toutes les mesures à prendre en compte en 4 étapes, afin que votre campagne emailing soit des plus parfaite et optimisée pour vos besoins.

1 – BtoC ou BtoB :

Cette notion est primordiale avant de commencer à préparer votre campagne car, vous allez le voir, la loi et notamment la protection de vos données personnelles et privées ne sont pas régies de la même façon.

a – Le terme BtoC signifie Business to Consumer en anglais, autrement dit de l’entreprise au consommateur. Lorsque cette démarche est initiée dans le cadre d’une campagne d’emailing, alors, vous avez l’obligation légale d’un consentement préalable du consommateur (dit « Opt-in« ). Ce dernier doit alors avoir fait volontairement le choix de vous fournir ses coordonnées afin de vous donner l’autorisation de le prospecter, quel qu’en soit votre démarche d’origine (Commerciale, dons, religieuse,…).

b – Le terme BtoBBusiness to Business, d’une entreprise vers une autre entreprise n’exige pas de consentement préalable (dit « Opt-out »), si bien qu’il vous est tout a fait possible et vous avez entièrement le droit de démarcher dans un certain cadre. La CNIL est alors très clair la dessus.

L’objet de la sollicitation doit être en rapport avec la profession de la personne démarchée

CNIL

La SNCD ( Le syndicat national de la communication direct) qui encadre l’emailing confirme cela en précisant que le prospecteur doit notifier le destinataire professionnel de votre démarche, tout en ayant la possibilité de s’opposer de manière simple et gratuite.

Nous voyons très bien dans cette première partie que la méthodologie à suivre correspond tout d’abord à votre cible BtoC ou BtoB et que les règles ne sont pas les mêmes mais qu’elles conviennent d’êtres respectées dans tous les cas.

2 – Newsletter, inbound marketing ou création d’une liste d’emails ciblés :

Nous venons de le voir précédemment , en BtoC, votre méthode doit être d’obtenir son consentement. Pour cela, nous allons vous donner plusieurs exemples de ce qu’il est envisageable de faire pour obtenir de nouveaux emails et surtout qualifiés. Cela demande du travail, de la patience et donc beaucoup d’organisation et de rigueur. (Si vous ne souhaitez pas faire de campagne BtoC passez directement à l’étape BtoB).

La qualité est plus importante que la quantité

Steve Jobs

a – La plus utilisée est certainement l’abonnement à une newsletter lorsque vous avez un site ou blog sur internet, en proposant par exemple des réductions, du contenu gratuit, des cadeaux en tout genre. Cette méthode est toute simple et ne demande pas beaucoup d’effort à première vue, afin d’avoir des emails et peut-être accompagnée de pop-up (Fenêtre qui s’ouvre automatiquement) ou encore de widget (accessibilité à un service par petite application). Néanmoins, cette méthode a ses limites qui dépendent d’un contexte, de votre notoriété mais aussi de la psychologie de votre futur prospect.

Vous n’allez évidemment pas vous réjouir si vous obtenez un email en provenance de Chine ou si cet email est dit ‘poubelle’ comme certains aiment le dire. Il vous faudra alors vous armer de patience et trier automatiquement ou non vos emails afin de ne conserver que ceux qui sont valables à vos yeux et de ne conserver que les emails de qualités. Tout cela pourrait s’avérer assez fastidieux à la longue mais le jeu pourrait en valoir la chandelle.

b – L’inbound marketing est connue depuis une bonne décennie et représente une véritable alternative à la newsletter mais demande également un travail important. Il s’agit de faire directement venir le consommateur à vous, en rédigeant des articles sur le secteur d’activité qui vous passionne sur votre blog ou site internet. Cela demande beaucoup de travail de contenu ainsi que des connaissances en référencement naturel dit ‘SEO‘. Si vous exercez dans les recettes de cuisines par exemple, pensez à bien rédiger des articles sur les recettes et non sur la cuisine. Le moteur de recherche interprètera la cuisine comme la pièce. Pensez que chaque terme à une grande importance.

Après ce travail effectué, le moteur analysera tout naturellement vos articles, et plus votre contenu semblera de qualité, plus il deviendra de notoriété et plus vous vous retrouverez en tête des recherches Google naturellement. Cela impliquera indirectement des prospects de qualités et donc les emails.

Le référencement naturel est indissociable de l’inbound marketing

Angara

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur créer une liste d’emails qualifiés, n’hésitez pas à lire cet article de Laurent Bour, véritable passionné. Comment créer une liste d’emails qualifiés ?

En BtoB la stratégie est largement plus simple car le consentement n’est pas requis. Vous pouvez donc solliciter une entreprise dans un démarche publicitaire afin que celle-ci puisse profiter de vos produits en rapport avec sa profession.

Le message publicitaire concerne des produits ou services analogues à ceux que le consommateur a déjà acquis auprès du même organisme. (ex: une entreprise qui a vendu un livre pourra solliciter son client pour lui vendre un disque).

CNIL

c – La création d’une liste d’emails à partir d’une base de données est alors permise et simplifie considérablement les démarches puisqu’il n’est plus obligatoire de récupérer les emails, tout est déjà fait. Encore une fois, il est nécessaire d’obtenir des emails de qualités et ciblés. Pour cela, sur internet des groupes, des entreprises vendent des listes d’emails dans un certain secteur d’activité comme les bars, les restaurants, les avocats et bien d’autres domaines… Nous ne pouvons malheureusement pas vous en faire la promotion car elles n’engagent que ceux qui les font. Néanmoins, nous proposons sur notre plateforme des liste d’emails de restaurants et en cela, nous pouvons donc vous dévoiler les différentes phases nécessaires à la création d’un liste d’emails de qualité selon nous.

  • Cibler l’activité et le lieu géographique en fonction de votre activité : Vous vendez vous même des boissons, de l’alimentation, du poisson, du matériel de cuisine, des équipements … ? Quelque soit votre domaine d’activité, il doit être en rapport avec la profession de votre destinataire. Par exemple, nos listes d’emails sont destinés au secteur de la restauration, gastronomie et nous avons choisi de cibler les villes. Cela a pour effet d’éventuellement limiter les déplacements pour une livraison de denrées périssables ou même pour de l’équipement. Ce type d’emails est idéal pour toucher directement vos clients virtuellement et même physiquement, sans avoir à y passer du temps ou bien dépenser beaucoup d’argent. Votre campagne emailing est alors lancée en un rien de temps et vous êtes alors prêt à démarrer votre véritable activité.
  • Il est ensuite nécessaire de trier les emails. Nous les trions une première fois manuellement pour chaque liste afin d’en retirer les faux ainsi que les espaces vides lorsque ces derniers n’ont pas été renseignés. Cela permet alors de conserver exclusivement ceux qui ‘paraissent’ authentiques.
  • La dernière phase consiste à obtenir des emails vérifiés. Pour cela, nous utilisons, un outil sur internet dont voici le lien quickemailverification. La liste ainsi acquise est à 99% sûre contre 90% (Entre 3 et 13%) en moyenne lorsque nous n’utilisons pas le service (En apprendre plus sur l’utilisation de quickemailverification). Celle-ci est alors ajoutée à nos listes d’emails mais en tant qu’emails vérifiés et Safetosend (Ndlr : Envoyer en toute sécurité). Vous serez alors certains d’engager une campagne d’emailing BtoB digne de ce nom, presque sans rien faire, laissant la place totale au temps que vous passerez à votre entreprise en attendant les réponses de vos prospects.

La délivrabilité : Il est indispensable de privilégier une campagne de 50 emails ciblés plutôt que 10.000 non intéressés

Angara

Nous venons de voir que le fait même d’obtenir des emails de qualités demandent plus ou moins énergie. Pour nous, le temps est précieux. N’oubliez jamais que quelque soit la campagne d’emailing que vous prônez ou qui vous convient le mieux, vous devez avoir de la patience, de l’organisation et un équilibre entre votre temps de travail et vos autres activités. Bref, optimisez le pour faire de votre campagne emailing un atout supplémentaire et non une corvée; selon votre rythme et gagnez ainsi du temps pour votre principale activité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos campagnes emailing dans la restauration prêtent à l’emploi, veuillez suivre ce lien afin d’obtenir plus d’éléments sur notre démarche.

3 – Mentions obligatoires à l’égard du prospect en BtoC et BtoB :

Certaines mentions sont obligatoires et au cœur de nos lois numériques.

  • Le droit à s’opposer : Tout message publicitaire adressé par voie électronique doit offrir au consommateur un moyen gratuit, simple, direct et facilement accessible de ne plus recevoir de message.
  • Préciser l’identité de l’annonceur.
  • Une conservation limitée des données : Exemple de message « Pour ne plus recevoir nos messages, cliquez ici ». Ce lien doit bien évidemment fonctionner !

A noter que l’utilisation d’une case à cocher préalablement cochée est contraire à la loi.

4 – Envoyer enfin ses emails sereinement :

Pour envoyer une campagne d’emails, vous devez donc soit avoir une liste d’emails vérifiés et ‘Safe‘ et lancer votre campagne ou bien passer par un prestataire de service externe.

2 solutions s’offrent à vous. Soit vous décider d’utiliser les services d’un prestataire. Son rôle sera alors de valider votre campagne à partir d’emails que vous lui aurez fourni, de les envoyer; de vous proposer une certaine qualité de design d’emails (Adapté aux tablettes, smartphone et ordinateurs, responsive et templates) mais aussi de faire l’analyse de votre campagne. De plus, votre prestataire fera office de serveur d’emails externe et votre IP ne sera donc pas affectée si vous n’êtes pas sûr(e) de votre liste d’emails. De quoi être aux anges, mais tout cela a bien évidemment un cout.

Ces prestataires peuvent également faire payer une IP dédiée ( 228 €/an chez Sendinblue) ou bien le fait de retirer leur logo de vos campagnes comme chez Sendinblue (9 €).

Une IP dédiée n’est pas adaptée aux petits expéditeurs (<3000 emails par jour) et aux expéditeurs irréguliers. Vous ne devez passer par une adresse IP dédiée que si vous prévoyez d’envoyer au moins 3 campagnes par semaine à un minimum de 3000 contacts. Cela signifie que si vous prévoyez d’envoyer uniquement une campagne par mois, une adresse IP dédiée n’est pas faite pour vous.

Sendinblue

Voici les 3 prestataires pour vos campagnes emailing les plus reconnus.

  • Sendinblue (Français,Anglais) : Très facile à prendre en main, Opt-in uniquement, à savoir le consentement de la personne, évoqué plus haut, les prix sont intéressants. 300 emails peuvent être envoyés chaque jour gratuitement.
  • Sarbacane (Français,Anglais) : Très cher. Vous pourrez envoyer 500 emails et 10 sms gratuitement en tout. Le minimum ensuite est fixé à 59 €/mois sans détail de la quantité de campagnes.
  • Mailchimp (Anglais) : Très cher. Plus le nombre d’abonné augmente plus vous paierez.

Nous privilégions très largement Sendinblue qui semble être le meilleur de tous. Son utilisation est très pratique et très facile à prendre en main. De plus, avec ses 300 emails par jour gratuits, vos campagnes pourront être déjà bien diffusée, même si vous avez beaucoup plus d’utilisateurs. De quoi bien démarrer sereinement. Nous écrirons prochainement un article sur Sendinblue car nous l’avons testé.

Soit vous optez pour des solutions peu couteuses. Dans ce cas précis il vous faut :

  • Un site internet ou blog : Gratuit dans certains cas. Des CMS sont à votre disposition si vous n’avez aucune idée de comment en avoir un. WordPress, Drupal, Magento, Prestashop, joomla selon vos besoins.
  • Un hébergement internet : Comptez une dizaine d’euros/mois pour un hébergement mutualisé.
  • Intégrer un système de campagne emailing à votre site/blog : Peut atteindre 69 €.

Pour une centaine d’euros à vie, vous voici avec tout l’équipement nécessaire pour effectuer une campagne d’emailing indéfiniment, sans restriction et sans frais supplémentaires.

A vous de choisir en fonction de vos besoins. Bien évidemment, ils diffèrent selon que vous êtes particuliers, une petite entreprise, une multinationale, mais dans tous les cas il est important de noter qu’une campagne d’emailing s’organise du début jusqu’à la fin. Nous avons tenté de faire un bref résumé de tout ce qui nous paraissait essentiel à connaitre en relatant, non pas toutes, mais la plupart des facettes de l’emailing. En espérant vous avoir éclairé malgré les contraintes inhérentes à cette stratégie marketing. N’hésitez pas à nous poser vos questions, un ninja Angara vous répondra au plus vite sur ce sujet qui mérite réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *